OSS 117, Le Caire nid d'espions sur M6 : les romans qui ont inspiré le film

Culte !

OSS 117, Le Caire nid d'espions sur M6 : les romans qui ont inspiré le film

Alors que le troisième épisode s’apprête à sortir en salles, c’est le moment de revenir sur le tout premier opus de la trilogie : « OSS 117 : Le Caire nid d’espions ». Mais saviez-vous que la saga OSS 117 était adaptée d’une série de romans cultes ?

OSS 117 : une saga culte

En 2006, le cinéaste Michel Hazanavicius offre au comédien Jean Dujardin un rôle culte. En effet, la star de la série Un gars, une fille devient le nouveau visage de Hubert Bonisseur de la Bath, également connu sous le nom de code de OSS 117. Aussi porté par Bérénice Bejo, l’épouse du cinéaste, OSS 177 : Le Caire nid d’espions devient très rapidement un film emblématique. Face à un humour provocateur hors du commun dans le paysage du cinéma français, le long-métrage devient instantanément culte. Ce premier OSS 117 comptabilise même 5 nominations aux César (et obtient la statuette des Meilleurs décors).

OSS 117 : Le Caire nid d'espions
OSS 117 : Le Caire nid d'espions ©Gaumont

Face à ce succès, Michel Hazanavicius revient derrière la caméra pour mettre en scène OSS 117 : Rio ne répond plus. Encore une fois, le long-métrage est très bien accueilli. Ce mercredi 4 août, OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire débarque sur les écrans. Tandis que Jean Dujardin est de retour une troisième fois, Michel Hazanavicius a cependant laissé sa place de réalisateur à Nicolas Bedos.

Avant le cinéma, une série de romans

Ce que l’on ne sait pas forcément, c’est que la saga OSS 117 est adaptée d’une série de romans d’espionnage écrite par Jean Bruce, sortis entre 1949 et 1963. A la base il s’agit d’un agent secret on ne peut plus sérieux, se plaçant comme l’un des premiers d’Europe. En effet, Ian Fleming n’invente James Bond qu’en 1953. De même, OSS 117 : Le Caire nid d'espions marque la huitième apparition de Hubert Bonisseur de la Bath au cinéma.

OSS 117 se déchaîne
OSS 117 se déchaîne ©Compagnie Industrielle et Commerciale Cinématographique (CICC)

Effectivement, avant les deux films de Michel Hazanavicius, l’agent secret français a été adapté à sept reprises sur grand écran : OSS 117 n'est pas mort (1956), OSS 117 se déchaîne (1963), Banco à Bangkok pour OSS 117 (1964), Furia à Bahia pour OSS 117 (1965), Atout cœur à Tokyo pour OSS 117 (1966), Pas de roses pour OSS 117 (1968) et OSS 117 prend des vacances (1970).

Comment détourner ce vieux mythe ?

Bien sûr, la nouvelle version de Michel Hazanavicius est très différente de ces précédentes apparitions. Les frères Altmayer, producteurs de Le Caire nid d’espions ont décidé de transformer le mythe de l’agent OSS 117 en comédie :

Tout a commencé par la découverte de quelques vieux romans "OSS 117" dans la bibliothèque de nos parents. Les couvertures aux dessins stylisés très colorés ; ces scènes d'action un peu désuètes et ce look années cinquante, ont réveillé une foule de souvenirs en moi. A ces images s'ajoutaient les films de l'époque. Nous avons eu l'idée de transposer cet univers dans le cinéma d'aujourd'hui. Ces séries B ont plus de quarante ans. Et même si elles sont démodées, elles ont aussi un charme et un humour qu'elles n'avaient pas à l'époque. Il nous a semblé qu'il suffirait de les décaler légèrement, de pousser vers la comédie pour obtenir quelque chose d'intéressant. A cette envie s'ajoutait la nostalgie du Technicolor, des premiers James Bond, et des films d'Hitchcock.

Une idée brillante qui a largement porté ses fruits. OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, le troisième film de la saga initiée par Michel Hazanavicius en 2006, sort ce mercredi 4 août dans nos salles de cinéma, et voici ce qu’on a pensé du film !

 

 

Voir aussi

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) :

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) : "C'est un peu ma vie aussi"

Dans les salles le 15 septembre après un passage à Deauville où il remporta le Prix du public, "Blue Bayou" met en scène un homme qui risque d'être expulsé du pays où il a toujours vécu. Nous avons rencontré Linh-Dan Pham qui nous parle de ce film émouvant. Vidéo en une d'article.