MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des films consacrés aux super-héroïnes

Top 5 des films consacrés aux super-héroïnes

Avec la sortie le 6 mars du très attendu Captain Marvel, nous nous délectons d’avance de la mise en exergue d’une femme aux commandes de l’univers. Lasses des super-héros, nous en avons soupé des hommes en collants et autres pectoraux moulés dans du latex. Le règne des femmes a sonné et avec lui, plus d’égalité.

Signé Anna Boden et Ryan Fleck, le film d’action fantastique Captain Marvel fait parler de lui depuis des mois. Car au-delà d’être une superproduction qui met l’eau à la bouche, il met en avant une femme. Et quelle femme ! La pilote de l’armée de l’air Carol Danvers campée par Brie Larson va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers. Rien que ça. Et pour cause, Danvers fera régner l’ordre lorsque la Terre se révèlera l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres : les Krees et les Skrulls. Nous vous parlions d’ailleurs mi-février de pronostics plus qu’encourageants concernant le box-office (n’hésitez pas à relire notre article sur le sujet). Il faut dire aussi que des images époustouflantes ont été dévoilées lors du Super Bowl via un spot TV ultra rythmé. De quoi rendre les fans fous d’impatience ! Retour donc sur les super-héroïnes qui ont fait du 7e art leur terrain de jeu, histoire de patienter un peu en attendant l’atterrissage de Captain Marvel dans nos salles.

1) Catwoman

C’est en 2004 que Pitof nous offrait son film de super-héroïne Catwoman. Campée par la plantureuse Halle Berry toute de cuir vêtue, le film fut un véritable coup de griffe dans le monde des super-héros. En dépit de quelques faiblesses, le scénario rendait magnifiquement hommage au personnage mythique créé par DC en 1940. Une femme forte et indépendante, décomplexée et toujours à même de retomber sur ses pattes.

Patience Philips (Berry) est une artiste douée, mais maladivement timide, qui se contente d’un modeste emploi de dessinatrice publicitaire au sein du conglomérat Hedare Beauty que dirigent le tyrannique George Hedare (Lambert Wilson) et sa femme, le légendaire top model Laurel (Sharon Stone). Cette société se prépare à lancer « LE » cosmétique miracle censé procurer aux femmes un visage et un corps à jamais immaculés. Patience découvre que le produit ne possède aucune de ces vertus, mais est froidement tuée par ses patrons avant d’avoir pu dénoncer l’imposture. Tout n’est pas perdu, cependant, car celle-ci ressuscite sous l’emprise d’une force mystérieuse. Elle se réincarne, magnifiée, en une femme féline, sensuelle, d’une agilité et d’une force surhumaines : Catwoman. Libérée de ses complexes, celle-ci commence par régler quelques comptes et s’offrir certains plaisirs trop longtemps négligés.

2) Elektra

Rob Bowman dévoilait en 2005 son film d’action fantastique Elektra. Comment oublier Jennifer Garner en combinaison rouge moulante à souhait, armée de lames acérées ? Issue de l’univers Marvel où elle apparue pour la première fois en 1981, l’athlète et combattante hors pair possède de nombreux super-pouvoirs. Dynamique et ponctué de rebondissements, Elektra aura ravi les fans de la tueuse professionnelle.

Elektra (Garner), la tueuse légendaire, a pour mission de liquider ses nouveaux voisins, Mark Miller (Goran Visnjic) et sa fille Abby (Kirsten Prout), que poursuit la puissante et maléfique organisation « La Main ». Mais impulsivement, la belle se retourne contre ses commanditaires et décide de sauver ses proies

3) Wonder Woman

2017 marqua la sortie très remarquée de Wonder Woman, signée Patty Jenkins. L’israélienne Gal Gadot y est sublime, à la fois douce et puissante, émotive et indestructible. Créée par Charles Moulton en 1941, elle demeure la plus célèbre des super-héroïnes que le monde des comics ait porté. En résulte un film d’action intimiste, nous rappelant que mieux vaut faire l’amour et non la guerre. Beau message en ces temps troublés. Pour rappel, Wonder Woman 1984 sortira dans nos salles en juin 2020.

C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana (Gadot), princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain (Chris Pine) s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

4) Ant-Man et la Guêpe

Peyton Reed délivrait  l’an passé son film d’action SF Ant-Man et la Guêpe. Alors certes Evangeline Lilly apparaît en seconde position dans le titre, après le héros masculin campé par Paul Rudd donc, mais cela ne l’empêche pas de détenir un rôle de choix. Apparue pour la première fois en 1963, la Guêpe issue de l’univers Marvel se trouve être plus forte que la fourmi, plus ingénieuse aussi, plus autoritaire surtout. Entre tandem de choc et humour savamment dosé, le film nous donna des ailes tout en donnant un bon gros coup de pied dans la fourmilière.

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang aka Ant-Man (Rudd) a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne aka la Guêpe (Lilly) et le Dr Hank Pym (Michael Douglas) lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

5) Les Indestructibles 2

Comment ne pas conclure ce top par l’incontournable film familial Les Indestructibles 2 ? Pour les fans d’animation, ce dessin animé d’action est la crème de la crème. Après Les Indestructibles premier du nom sorti en 2004, notre famille de super-héros remit en effet le couvert l’an passé. Notre super-maman s’offrit un premier rôle bien mérité après avoir quelque peu vécu dans l’ombre de la bedaine de son époux dans le premier volet. Feu le machisme et bonjour la répartition des tâches ! Un film de grand spectacle aussi surprenant qu’hilarant.

Commandée par Brad Bird, notre famille aussi déjantée qu’attachante marqua un retour triomphant. C’est cette fois Hélène aka Elastigirl qui se retrouvait sur le devant de la scène, laissant à Bob aka Mr. Indestructible le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

Pour les férus de comédies, pourquoi ne pas revoir Ma super ex (2006) d’Ivan Reitman, avec une G-Girl (Uma Thurman) qui refuse d’être larguée par son architecte de cavalier (Luke Wilson) ? Côté séries, les fans de super-héroïnes ont pu se délecter devant Marvel’s Jessica Jones et Supergirl.

Voir aussi
Marvel : des séries live action pour Miss Marvel, She Hulk et Moon Knight

Des nouveautés devaient forcément tomber durant la D23. Marvel vient d'annoncer que trois séries viendront agrémenter le catalogue Disney+. Nous pourrons notamment suivre la première héroïne musulmane du Marvel Cinematic Universe.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis