MENU
Accueil > News > News Cinéma > J’accuse : les avant-premières perturbées à Paris
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

J’accuse : les avant-premières perturbées à Paris

J'accuse

Alors que J’accuse sort le 13 novembre au cinéma, les avant-premières parisiennes du film n’ont pas été de tout repos. Au cinéma Le Champo, des militantes féministes ont bloqué l’accès à la salle, appelant au boycott du film. La projection a été annulée.

Le 12 novembre, veille de la sortie du film J’accuse de Roman Polanski, étaient organisées à Paris plusieurs avant-premières. Sa promotion était déjà interrompue depuis plusieurs semaines et, suite aux déclarations de la photographe Valentine Monnier, selon laquelle le réalisateur l’aurait battue et violée dans son chalet suisse en 1975, l’atmosphère autour du film est devenue totalement irrespirable. Au point qu’une avant-première dans un cinéma emblématique a été purement et simplement annulée.

J’accuse : l’avant-première au cinéma Le Champo annulée

La principale avant-première de J’accuse, qui se tenait à l’UGC Normandie sur les Champs-Élysées en présence du réalisateur et de plusieurs membres du casting, s’est déroulée normalement, même si Roman Polanski a discrètement quitté les lieux par une porte de service. C’est plutôt du côté du Quartier Latin que les choses se sont envenimées, avec l’annulation de la projection de J’accuse au cinéma Le Champo. Plusieurs dizaines de militantes féministes ont en effet bloqué l’accès à la salle, brandissant des pancartes et scandant le slogan : « Polanski violeur, cinémas coupables, public complice« . Le cinéma a finalement décidé d’annuler la projection, ainsi que le débat avec Louis Garrel qui devait suivre.

Le cinéma français se montre silencieux sur le sujet, et d’une manière générale esquive la polémique en souhaitant distinguer l’artiste de l’homme. Mais Polanski, toujours poursuivi aux États-Unis pour des relations sexuelles illégales avec une jeune fille de 13 ans, survenues en 1977, se retrouve aujourd’hui de nouveau sur la sellette suite aux faits rapportés par Valentine Monnier. Dans la mesure où son film J’accuse, très réussi par ailleurs, se plonge dans un scandale où se mêlent la persécution et le déni de justice, et dans une actualité ébouillantée par les récentes déclarations d’Adèle Haenel, les planètes ne sont clairement pas alignées pour que la sortie du film se passe sans vagues.

J’accuse est tout de même à découvrir dans les salles à partir du 13 novembre.

Voir aussi
Ghostbusters L’Héritage : un superbe poster et quelques photos en attendant la bande annonce

"Ghostbusters : L'Héritage" a révélé une toute nouvelle affiche, quelques photographies et certains nouveaux détails de l'intrigue avant le lancement de la première bande annonce ce lundi 9 décembre 2019.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis