Marvel : Simu Liu ("Shang-Chi") tacle Tarantino et Scorsese sur la diversité

Marvel : Simu Liu ("Shang-Chi") tacle Tarantino et Scorsese sur la diversité

Après la remarque de Quentin Tarantino sur les acteurs de Marvel qui ne seraient pas des stars, Simu Liu, l'interprète de Shang-Chi a donné sa réponse au réalisateur de Kill Bill et à Martin Scorsese, également très critique envers les films de super-héros.

Marvel (encore) attaqué, Shang-Chi répond

Depuis quelques temps, à Hollywood, une guéguerre oppose certains cinéastes de renom et les grosses productions du moment, plus précisément Marvel. En 2019, Martin Scorsese déclarait que, pour lui, les films Marvel ne sont pas du cinéma. Ce qui lui a valu une réponse de l'un des artisans des films de super-héros, James Gunn, d'après qui Scorsese se servirait de la renommé de ces blockbusters pour parler de ses films, comme The Irishman.

Simu Liu - Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux
Simu Liu - Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux ©Marvel

Rebelote dernièrement avec Quentin Tarantino qui s'est attaqué cette fois aux interprètes des films Marvel. Pour lui, "ces acteurs ne sont pas des stars (...) Captain America est la star". Même s'il y a du vrai dans ce que dit le cinéaste, il n'en fallait pas plus pour que l'un des principaux concernés monte au créneau. C'est Simu Liu, révélé au grand public avec Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, qui a donné sa réponse via son compte Twitter.

Si les seuls gardiens du temple de la célébrité du cinéma étaient Tarantino et Scorsese, je n'aurais jamais eu l'opportunité de porter un film rapportant plus de 400 millions de dollars. Je suis en admiration devant leur génie cinématographique. Ce sont des auteurs transcendants. Mais ils ne peuvent pas me pointer du doigt, moi ou quelqu'un d'autre.

Un problème de diversité chez Tarantino ?

Simon Liu pointe plus précisément par la suite la question de la diversité et semble estimer que, chez Scorsese et Tarantino, ce ne serait pas une priorité. Alors que chez Marvel, ce serait bien l'inverse d'après lui.

Aucun studio n'est parfait. Mais je suis fier de travailler avec celui qui a fait des efforts pour améliorer la diversité à l'écran en créant des héros qui inspirent les gens de différentes communautés partout dans le monde. J'aime aussi "l'âge d'or hollywoodien"... Mais c'était quand même sacrément blanc.

Il y a clairement dans sa déclaration une certaine maladresse, car il mélange plusieurs éléments. D'abord sur le fait que Tarantino et Scorsese ne lui auraient jamais donné une opportunité comme il a eu avec Shang-Chi. En termes de chiffres, certes, les deux cinéastes ne rapportent plus autant d'argent avec leurs films. Mais la comparaison n'a pas vraiment lieu d'être. Ensuite, en remettant en question la diversité chez ces deux réalisateurs (et en y ajoutant l'âge d'or hollywoodien), à l'opposé encore une fois de ce qu'a proposé Marvel, il y a de quoi s'interroger.

Lucy Liu - Kill Bill : volume 1
Lucy Liu - Kill Bill : volume 1 ©Miramax Films

En effet, avec Pulp FictionJackie Brown, Kill Bill ou encore Django, on pourrait estimer que Tarantino coche les cases de la diversité. Même si, il est vrai, aucun de ses films n'a été tenu par un ou une Asiatique dans le rôle principal, ce que peut-être lui reproche Simon Liu.

Scorsese et la représentation des tibétains

Pour ce qui est de Martin Scorsese, des internautes ont rappelé le casting tibétain de Kundun (1997). Un film que Disney distribuait à l'époque, et qui n'aurait pas été fortement soutenu par le studio pour éviter de se mettre à dos le marché chinois. Et du côté de Marvel, rappelons la décision pour Doctor Strange (2016) de faire jouer l'Ancien, personnage tibétain dans les comics, par Tilda Swinton.

Encore une fois, on mettra la déclaration de Simu Liu sur le compte de la maladresse car le sujet qu'il soulève n'est pas si simple. Il semble évidemment d'accord sur le fait qu'un studio comme Disney a pu faire des erreurs. Mais mélanger la question de la diversité avec celle sur les "movie stars" n'est a priori pas ce qu'il y a de plus pertinent.

D'ailleurs, Anthony Mackie (alias Faucon dans le MCU) avait lui-même admis que le public venait voir les films Marvel pour les personnages plus que pour les interprètes. Mais qui sait, peut-être qu'un jour Simu Liu prouvera l'inverse en portant sur ses épaules une grand production originale ailleurs que chez Marvel...

 

Voir aussi

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de "Mission Cléopâtre"

Après une première diffusion le lundi 21 novembre 2022, Alain Chabat a donné rendez-vous au public de TF1 chaque soir de la semaine, pour dix émissions au total. Lorsque, pour l'avant-dernière de "Le Late avec Alain Chabat", il a reçu son ami Édouard Baer, les deux comédiens se sont amusés à refaire la scène culte de « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ». Enfin presque...