MENU
Accueil > News > Cinéma > Toronto 2019 : notre classement (Joker, Jojo Rabbit) et le vlog coulisses

Toronto 2019 : notre classement (Joker, Jojo Rabbit) et le vlog coulisses

Nous avons passé six jours riches en émotion au 44e Festival de Toronto. Découvrez tous nos coups de cœur (et nos déceptions) du Festival International du Film de Toronto 2019 ainsi qu’un vlog coulisses de nos aventures torontoises.

Le 44e Festival International du Film de Toronto 2019 s’est terminé dimanche dernier avec la consécration de la sublime satire de Taika Waititi, Jojo Rabbit, qui a remporté le prestigieux prix du public. Pendant une semaine, nous étions sur place et avons découvert pas moins de 14 films, dont certains sont devenus de vrais coups de cœur. Découvrez ci-dessous tous les liens vers nos articles des films découverts dans la ville canadienne, ainsi qu’un vlog dévoilant les coulisses de cette aventure torontoise.

Toronto 2019 : notre classement

1) Jojo Rabbit : notre coup de cœur absolu

Jojo Rabbit

Quand il n’est pas chez Marvel, le réalisateur Taika Waititi se concentre sur des projets beaucoup plus personnels. Avec Jojo Rabbit, il touche en plein cœur, à la manière de Roberto Benigni avec La Vie est Belle en traitant l’horreur de la guerre par le biais de l’imagination d’un petit garçon.

Voir notre avis complet sur « Jojo Rabbit »

2) Joker : la claque annoncée

Joker
C’était un des films les plus attendus de l’année, et une production critique pour Warner, qui devait se démarquer par rapport à Marvel et par rapport à ses derniers films du DCEU qui n’avaient pas vraiment convaincu. Présenté au Festival de Toronto après sa récompense à Venise, Joker est un film à part, également très beau et très sombre, avec une performance mémorable de Joaquin Phoenix.

Voir notre avis complet sur « Joker« –

3) Proxima : le meilleur rôle d’Eva Green

Proxima
Ça faisait longtemps que l’on attendait qu’Eva Green trouve enfin un rôle à la hauteur de son talent dans un film français. C’est désormais chose faite avec Proxima d’Alice Winocour, dans lequel elle bouleverse dans son rôle de femme astronaute.

Voir notre avis complet sur « Proxima »

4) Weathering With You : aussi poétique que Your Name

Weathering with You
Après Your Name, Makoto Shinkai nous entraîne de nouveau dans une histoire d’amour entre deux adolescents qui doivent faire face à des éléments fantastiques dans le superbe Weathering With You. Avec toujours autant de poésie et de mélancolie, le réalisateur nous prend par la main pour nous immerger dans ce cocon dont on ne voudrait jamais sortir.

Voir notre avis complet sur « Weathering With You »

5) Just Mercy : le digne successeur de La Ligne Verte

Just Mercy
Just Mercy était notre film d’ouverture du Festival de Toronto. Un film grave, beau aussi, avec un casting brillant et une réalisation soignée à défaut d’être innovante.

Voir notre avis complet sur « Just Mercy »

6) À Couteaux Tirés : un Cluedo jouissif

À Couteaux Tirés
À Couteaux Tirés est une jouissive partie de Cluedo géante dans laquelle le casting de luxe aligné par Rian Johnson s’en donne à cœur joie. Très bien ficelée, l’histoire enchaîne les rebondissements et les fausses pistes jusqu’à un final en apothéose servi par la réalisation inspirée de Johnson.

Voir notre avis complet Sur « À Couteaux Tirés »

7) Le Mans 66 : un duo d’anthologie

Le Mans 66
James Mangold dirige Matt Damon et Christian Bale dans Le Mans 66, qui raconte la décision de Ford de s’investir dans la course automobile pour lutter contre l’hégémonie de Ferrari. Avec un objectif très clair, remporter les 24 heures du Mans. Le film est une réussite, dans un style américain très classique.

Voir notre avis complet sur « Le Mans 66 »

8) The Laundromat : passionnant Soderbergh

The Laundromat
Quand Steven Soderbergh s’attaque au scandale des Panama Papers, ça donne le très réussi The Laundromat, qui sera disponible sur Netflix le 18 octobre. Loin de retracer de manière classique et historique cette affaire sur un cabinet d’avocats panaméen qui a fait fortune en ouvrant des sociétés off-shore pour le compte de ses riches clients, Soderbergh s’empare du sujet pour en faire un vrai moment de divertissement, ludique et drôle, intelligent et mordant, porté par un casting quatre étoiles qui s’en donne à cœur joie, à commencer par le duo Gary Oldman et Antonio Banderas, parfait dans la peau des deux avocats.

Voir notre avis complet sur « The Laundromat »

9) Le Chardonneret : classique mais saisissant

Le Chardonneret

Le Chardonneret fait la part belle à son casting, tout particulièrement aux deux comédiens qui incarnent le rôle principal. Tous deux distillent une douceur et une maturité troublantes, sous lesquelles on perçoit autant de noirceur que de sensualité.

Voir notre avis complet sur « Le Chardonneret »

10) Judy : époustouflante Renée Zellweger

Judy
Judy, de Rupert Goold, a donné lieu à la plus longue ovation, jusque-là, au Festival de Toronto 2019. Et pour cause, la prestation de Renée Zellweger dans le rôle de Judy Garland est un très grand moment de cinéma.

Voir notre avis complet sur « Judy »

11) The Lighthouse : la folie selon Pattinson et Daffoe

The Lighthouse
L’exercice de style est superbe. Comme dans son précédent film The Witch, Robert Eggers sait créer des ambiances saisissantes, grâce notamment à un sublime travail sur la photographie et le son. Si le format de The Lighthouse peut déstabiliser (Eggers a utilisé un ratio de 1.19:1, très populaire dans le cinéma expressionniste allemand, notamment chez Fritz Lang), il épouse parfaitement l’enfermement psychologique et la sensation d’étouffement des personnages. Mais il a aussi ses limites.

Voir notre avis complet sur « The Lighthouse »

12) Mosul : un Call of Duty en Irak

Mosul
Comme son nom l’indique, Mosul nous embarque au cœur de la ville irakienne, en compagnie d’un groupe d’anciens policiers, qui lutte sans relâche contre l’occupation de Daesh. Le film se déroule sur une journée, et à la manière d’un jeu vidéo, suit ces hommes au plus près des combats. En plaçant le spectateur au centre de l’action, lui donnant pratiquement la place et le point de vue d’un soldat pris dans l’enfer de la guerre, Matthew Michael Carnahan ne lui épargne rien.

Voir notre avis complet sur « Mosul »

13) Abominable : ce Yéti va vous faire fondre

Abominable
Sans jamais réussir à atteindre la puissance d’un Là-Haut ou d’un Vice-Versa qui, comme souvent chez Pixar, possèdent différents niveaux de lecture, dont certains très adultes, Abominable reste un très joli film empreint de magie, d’humour et de bienveillance, qui séduira à n’en pas douter petits et grands pendant les prochaines vacances de la Toussaint.

Voir notre avis complet sur « Abominable »

14) Lucy in the Sky : la grosse déception

Lucy in the sky
Notre grosse déception du festival. L’histoire, tirée d’un fait divers très couvert aux États-Unis, traite de thèmes intéressants, et présente une femme obsédée par la réussite, la perfection, et la hantise d’arriver seconde. Cependant, une mise en scène pour le moins étrange empêche Lucy in the Sky de trouver son rythme et de vraiment plonger dans le vif du sujet.

Voir notre avis complet sur « Lucy in the Sky »

Toronto 2019 : Le VLOG

En bonus, découvrez dans la vidéo ci-dessous le vlog coulisses de cette 44e édition du Festival à travers les yeux de nos vaillants journalistes : Alex, Marko et Chloé qui ont vécu six jours au rythme torontois :

Voir aussi
Robert Downey Jr dans Le Voyage de Dr Dolittle
Le Voyage du Dr Dolittle : de l’action pour Robert Downey Jr et ses animaux

Robert Downey Jr incarne un Dr Dolittle dans "Le Voyage du Dr Dolittle" qui s'annonce comme un grand spectacle émouvant et ravissant, et pour un public familial. Un premier trailer a été dévoilé pour ce film attendu en février 2020, réalisé par Stephen Gaghan et avec un casting composé de stars.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis